mini_gastric_bypass

Principe

Cette intervention ressemble au Bypass gastrique et réalise également une dérivation gastrique (court circuit).

Le terme de « mini » peut prêter à confusion car l’efficacité de cette intervention est égale à celle du Bypass gastrique classique et provient du fait qu’un seul raccordement (anastomose) est nécessaire.

Caractéristiques

Cette intervention est restrictive car elle diminue le volume gastrique au contact de la nourriture et elle est malabsorptive car elle diminue la longueur de l’intestin qui assure la digestion.

Comment se passe l'intervention ?

L’intervention se déroule par coelioscopie (5 à 6 trocarts sont nécessaires). La durée opératoire est de l’ordre d’1 heure.

La durée d’hospitalisation est de l’ordre de 2 à 3 jours.

Intérêts et avantages

La perte de poids est de l’ordre de 70 à 75% de l’excès de poids, ce qui correspond à une perte de poids d’environ 35 à 40 kg. Le recul sur ces résultats est de l’ordre de 5 ans.

Principaux risques de complications

  • Complications chirurgicales : ulcère, fuites ou rétrécissement au niveau de la jonction entre l’estomac et l’intestin, hémorragies, occlusion de l’intestin.
  • Complications fonctionnelles : hypoglycémie après le repas, dumping syndrome*, constipation.
  • Reflux gastro-oesophagien (remontées acides et alimentaires de l’estomac vers l’oesophage) et inflammation de l’estomac.
  • Ulcères de l’anastomose entre l’estomac et l’intestin.

*Dumping syndrome : Malaise général qui survient après un repas. Il résulte de l’arrivée brutale dans l’intestin grêle des aliments essentiellement sucrés.

Mortalité liée à l’intervention estimée à 0,5%

Carences vitaminiques et nutritionnelles

Carences habituelles en vitamine B12, vitamine D et Fer de supplémentation facile. Carences exceptionnelles en vitamine B1, B6 et C.
Carences nutritionnelles rares.